Accueil Dossiers Preview : On a testé IronWolf VR sur HTC Vive

Preview : On a testé IronWolf VR sur HTC Vive

0
PARTAGER

Nous vous donnons aujourd’hui un avant-goût de IronWolf VR, jeu de sous-marin en développement par Ionized Studios et disponible en accès anticipé sur Steam. Si vous êtes fan de simulation de sous-marin à la Silent Hunter, vous avez certainement dû espérer qu’une version VR voit le jour où l’on puisse être immergé dans l’atmosphère oppressante de ces navires. C’est ce à quoi s’attelle le studio. Claustrophobes s’abstenir !

Le concept est donc de vous mettre dans la peau d’un sous-marinier, seul ou avec des amis car le jeu est jouable en multijoueur.

Le menu de IronWolf VR est pour le moment assez succinct. Vous pouvez choisir le type de mission à effectuer, un niveau de difficulté et si vous souhaitez automatiser certaines tâches comme le remplissage des torpilles. Une fonction qui peut être utile en solo.

Pour chaque mission vous avez une liste d’objectifs à couler, en des temps définis si vous souhaitez obtenir des médailles.

Une fois à bord, on se rend compte que si le sous-marin est très bien rendu, il ne s’agit pas d’une simulation stricto-sensu. En effet, la modélisation de l’intérieur du sous marin est très limitée comparé à un vrai U-boot des années 40. Si vous avez l’habitude des simulations comme Silent Hunter, cet aspect va vous sembler minimaliste. Toutefois, si on ne s’encombre pas de la question du réalisme, tout ce qui est présent est fonctionnel et bien pensé.

On opère dans 3 compartiments : la salle de navigation pour les manœuvres du sous-marin, la salle du périscope pour engager les cibles et la salle des torpilles. De plus, il est possible lors de la navigation en surface de sortir sur le kiosque où vous pouvez observer l’océan et accéder au canon anti-aérien. L’ensemble des instruments se manipule simplement et de manière intuitive. C’est un plaisir de se mettre au périscope et de traquer les navires de surface, le rendu est très immersif !

La cible apparaît sur l’horizon

Pour la première mission, nous devons simplement torpiller une structure fixe qui ressemble à une plateforme pétrolière. Première étape, repérer la cible. Notre coéquipier sur le kiosque nous indique que la cible est hors de vue. Il faut donc filer donc à l’hydrophone pour repérer un bruit de moteur. Le cap est aussitôt ajusté dans sa direction à plein régime !

Lorsque la cible apparaît en visuel, une alarme nous indique que nous avons été repéré par un avion qui attaque ! Plus le temps de plonger, on encaisse quelques tirs et on riposte aussitôt en détruisant l’avion.

 

Nous mettons le navire en immersion périscopique en manipulant les ballasts et on passe en alerte rouge pour préparer l’attaque. On remplit les tubes lance-torpille, la cible est désignée au périscope et une fois la solution de tir calculée on presse sur le bouton de tir ! La torpille file droit vers la cible et la coule dans une explosion. Mission accomplie.

Visuellement, le jeu est très agréable malgré une ambiance graphique globale un peu uniforme. Les missions sont pour le moment limitées au niveau du scénario : vous devez couler des cargos qui se trouve dans votre zone en survivant aux avions et aux destroyers. Le jeu ne devrait pas rebuter les joueurs qui ont peur d’être noyés dans les détails d’une simulation trop poussée car l’orientation est plus arcade. Pratique pour jouer avec des amis qui ne sont pas forcément des passionnés de sous-marins.

Le jeu prend beaucoup plus de profondeur (pas mal le jeu de mots !) en multijoueur car le solo est vite répétitif. Avec des coéquipiers par contre, il est amusant de communiquer pour synchroniser ses actions. En effet, le barreur par exemple, ne voit pas à l’extérieur et donc ce sont les équipiers au périscope ou sur le kiosque qui doivent donner toutes les informations pour naviguer et engager les cibles.

IronWolf VR est pour le moment affiché à 18.99€ sur Steam, vous pouvez suivre l’avancement du développement sur le compte Twitter du studio.