Spécialiste de l’audio et de la télécommunication dans de nombreux domaines différents, la société américaine Plantronics dispose d’une division gaming très active avec près de 20 références adaptées au jeu vidéo sur PC, Xbox One ou PS4. Avec la sortie du PlayStation VR le 13 octobre dernier, le spécialiste des casques audio s’est tout de suite positionné avec son nouveau produit sous licence PlayStation, le RIG 4VR. Nous l’avons testé et nous vous livrons notre verdict.

Le confort avant tout

Lorsque nous avons reçu le colis nous apportant le RIG 4VR, nous avons cru pendant un instant qu’il était vide. Le dernier casque de Plantronics était pourtant bierig-4vr-facen présent avec son packaging mentionnant clairement la compatibilité PS4 et surtout son optimisation pour le PlayStation VR. Vous l’aurez compris, la première surprise nous vient de l’incroyable légèreté du casque, entièrement conçu en matière plastique et qui peut ainsi se vanter d’afficher seulement 250 grammes sur la balance. Un très bon premier point puisqu’il ne rajoute absolument pas de contrainte lorsqu’on le combine au casque de réalité virtuelle de Sony. Une légèreté qui pourrait laisser une impression de fragilité mais la structure a l’air suffisamment solide et flexible.

On pourrait presque croire que le RIG 4VR est un produit du constructeur japonais tant l’accord entre les deux casques est parfait. Sur le design tout d’abord, la même couleur prédominante blanche a été choisie et il faut dire que la combinaison coule de source visuellement. Sur l’encombrement également, aucune gène n’est à signaler et l’écartement de l’arceau principal du RIG où passe le câble de liaison entre les deux côtés est suffisamment écarté pour ne pas toucher le PlayStation VR.

rig-4vr-playstation-vr

Comme on peut le voir sur l’image, et comme c’est le cas pour tous les modèles de la gamme RIG de Plantronics, un réglage simple peut être effectué sur 3 niveaux pour la hauteur de l’oreillette. Des écouteurs ovales de 40mm avec une acoustique volontairement ouverte pour « réduire la fatigue liée à l’écoute ». Un choix discutable qui ne filtre donc pas les bruits extérieurs comme certains autres casques du constructeur. Malheureusement, l’immersion sonore lorsque vous parcourez un monde virtuel en prend un coup. Il est vrai qu’en l’état, le casque audio ne procure aucune fatigue mais pas sûr que cela aurait vraiment été le cas avec des écouteurs plus isolés. Un choix peut être aussi assumé pour ne pas couper complètement le joueur du monde réel et de ce qu’il se passe autour de lui.

Un casque à tout faire

Si le RIG 4VR est clairement optimisé et conçu pour aller de paire avec le PSVR, il peut néanmoins être utilisé comme n’importe quel autre casque audio. Sa prise jack de 3.5mm lui permet de pouvoir être branché sur une Dualshock 4, un pad Xbox, Un PC ou même un smartphone. Evidemment, son design volontairement futuriste limitera les utilisations dans la vie de tous les jours. La sortie du casque est d’une longueur de 10cm sur laquelle vous avez le choix de brancher l’une ou l’autre des rallonges suivant votre utilisation. La première de 40 cm permet de relier le casque au boitier de gestion du son du PSVR sans qu’un surplus de longueur ne vienne gêner vos mouvements. Une longueur un peu juste en revanche pour jouer connecté à la DualShock 4 même si cela est quand même possible. C’est là que le second câble de 1.2m intervient. Des câbles dont le diamètre est très fin et qu’il ne faudra pas laisser traîner, surtout si vous avez un chat. Dans le pire des cas, il est toujours possible de les remplacer.

rig-4vr-accessoires

Comme pour les autres casques de la gamme RIG, le micro flexible du 4VR peut être mis en position haute pour activer le « mute », une fonction bien utile et rapide. Dans le cas d’une utilisation avec le PlayStation VR, le micro est même complètement amovible. Rappelons en effet que le casque VR dispose de son propre microphone intégré.

Et sinon le son ?

Même si ne nous sommes pas des experts en son et si nous n’avons pas l’oreille absolue, nous sommes assez lucides pour dire que le son stéréo du RIG 4VR correspond assez bien à ce qu’on peut attendre d’un casque affiché à 69.99€. Le son est bien équilibré même si on pouvait espérer un peu mieux au niveau des basses. Contrat rempli également pour la spatialisation « 3D » du son, notamment dans les jeux d’horreur. Nous ne sommes pas au
niveau d’un casque Surround 7.1 mais la simple connectique jack avec le PSVR ne pourrait proposer mieux (les casques 7.1 disposent de 2 jack ou d’une connectique USB).

Belle surprise en revanche du côté du microphone antibruit du RIG 4VR. Celui-ci rempli parfaitement son rôle et filtre les sons ambiants indésirables lors de vos parties multijoueurs entre amis (hors utilisation VR). Un nouveau bon point qui confirme que Plantronics a volontairement réalisé un casque audio multi-usage, pas seulement destiné à accompagne le PlayStation VR.