Depuis le lancement de la version commerciale de l’Oculus Rift, Facebook cherche a cherché a multiplier le contenu pour son casque de réalité virtuelle en achetant des exclusivités auprès de studios tiers mais également en en développant ses propres jeux via Oculus Studios.

Cette politique a pour effet de voir de très bon jeux exclusifs au casque de réalité virtuelle américain au grand dam des possesseurs du HTC Vive qui ont quant à eux accès à des jeux plutôt multi-plateformes via Steam sauf rares exceptions. Mais depuis le lancement du Rift, les exclusivités ne durent jamais bien longtemps grâce au travail de Jules Blok, un développeur à l’origine de l’utilitaire gratuit Revive, permettant de faire sauter les verrous des exclusivités Oculus Rift pour les proposer aux possesseurs du HTC Vive.

Revive ne propose pas de pirater les jeux et applications Oculus puisque vous devrez tout de même les acheter sur l’Oculus Store. Voilà certainement la raison pour laquelle Revive est toléré et continue fonctionner depuis maintenant de nombreux mois. Avant de débuter le tuto, assez simple et rapide à mettre en oeuvre, voici quelques liens utiles :

Tuto Revive

1 – Téléchargez le logiciel officiel Oculus Home et installez le. Passez la configuration de l’Oculus Rift puisque vous ne le possédez pas.

2 – Téléchargez la dernière version de Revive et lancez le fichier Installer.exe.

3 – Une fois l’installation de Revive effectuée, vous pouvez lancer SteamVR

4 – Vous pouvez maintenant utiliser votre HTC Vive. Un nouvel onglet « Revive » fait désormais partie de votre interface et tous les jeux Oculus que vous aurez acheté pourront être lancés depuis ce menu. Si l’onglet n’apparait pas, vous pouvez depuis Setting > Applications.

5 – Pour acheter un jeu Oculus, il suffit de passer par Oculus Home, acheter le jeu et le télécharger. Il sera ensuite détecté automatiquement par Revive.

Pour la plupart des jeux, les contrôleurs Oculus remplacent parfaitement les Oculus Touch. La liste officielle des jeux compatibles (lien un peu plus haut) informe des éventuelles contre-indications.