PARTAGER

A l’occasion de la Gamescom cette année, nous avons eu la chance de nous rendre sur le stand de Crytek, l’un des studios “First Party” précurseur dans le domaine de la réalité virtuelle.

Nous avons tout d’abord pu prendre en main la fameuse démonstration technique VR du studio allemand: Back To Dinausaur Island, dans sa deuxième version. Comme David Bowman, directeur de production chez Crytek, nous a expliqué dans l’interview qui paraîtra prochainement, Back To Dinosaur Island est avant tout une démo technologique qui permet à Crytek de travailler sur son moteur graphique, le Cry Engine mais aussi de tirer des leçons pour le développement de son futur jeu en réalité virtuelle, Robinson: The Journey.

Ainsi, coiffés d’un Oculus Rift pendant 5 minutes, nous avons escaladé une falaise à l’aide d’une espèce de tyrolienne qu’il fallait attraper en regardant dans sa direction et en pressant les deux gâchettes de la manette qui nous fut confiée. Deux mains virtuelles en face du point de vue du joueur permettaient d’attraper et de s’accrocher aux poignées. Durant toute la demo, nous n’avons eu besoin que des deux gâchettes citées plus haut, les possibilités étant forcément réduites puisque nous ne pouvions que procéder à l’ascension de cette montagne tout en contemplant l’environnement aux alentours.

BackToDinoaurIsland2_Screen

Comme le suggère le nom de la démo, il est ici question de créatures préhistoriques que l’on peut apercevoir en regardant tout autour de soi. D’ailleurs, certains dinosaures ailés nous ont surpris à plusieurs moments, surgissant de cavités creusées dans cette fameuse falaise. Concrètement, l’ensemble s’avère relativement beau et bien réalisé mais ne nous a pas émerveillé plus que nous aurions pu l’imaginer. Cependant l’effet de vertige se faisait bien ressentir lorsque nous regardions en bas afin d’évaluer la distance parcourue. Une fois la montagne grimpée, nous avons pu admirer un superbe panorama constitué d’une flore sauvage de toute beauté permettant d’apprécier le travail de design réalisé.

Néanmoins la démo n’a pas continué plus loin, et c’est en nous laissant sur notre faim qu’il a fallu enlever l’Oculus Rift, que l’on aurait bien gardé encore un peu, le temps d’explorer cette île qui semble regorger de mystères…