Initialement prévu pour le mois dernier, c’est finalement hier que les développeurs du studio Arcadia ont lancé leur jeu Requisition VR en Early Access sur Steam au prix de 18.79€. Sur le papier, ce jeu rassemble de très bons ingrédients: des hordes de zombies, un tas d’armes, du crafting et du multijoueur. Nous avons eu la chance de pouvoir essayé le jeu depuis quelques jours et nous partageons donc nos premiers retours. Requisition VR devrait également sortir sur Meta Quest 2 et PlayStation VR 2 en 2023.

Direction donc l’état fictif du Nevermont, infesté de zombies où vous incarnez évidemment un survivant devant lutter pour sa vie face à ces monstres et avec les moyens du bord. Le jeu vous propose de démarrer par un tutoriel pour apprendre les contrôles et surtout les mécaniques du jeu. Un point que nous vous proposons de découvrir en vidéo et qui est très complet et particulièrement réussi. A travers différentes salles, vous découvrirez l’utilisation de votre PDA sur votre poignet gauche, vous apprendrez à gérer votre inventaire et vos emplacements d’armes. Vous pourrez aussi vous essayer à l’escalade et surtout, découvrirez les fonctionnalités de crafting du jeu.

Requisition VR se démarque en effet des jeux qui existent déjà avec la proposition de pouvoir créer plus de 500 armes différentes à partir de tous les éléments que vous pouvez trouver. Un chiffre impressionnant mais qui compte également certaines combinaisons inutiles comme par exemple la possibilité de fixer ensemble une chaise et une bouteille. C’est simple, n’importe quel élément peut vous servir d’arme ou être combiné avec d’autres pour le devenir: cannette, manche à balai, torche, couteau, batte de baseball. Tout ça en plus d’armes plus conventionnelle comme des pistolets et fusils mitrailleurs. Le tutoriel vous explique de manière très clair comment procéder. En maintenant simplement une touche de votre contrôleur, vous verrez apparaitre des boules de couleur indiquant les zones où vous pouvez attacher un second objet. Il vous suffit ensuite de les rapprocher et de sceller le tout en utilisant votre ruban adhésif présent dans la poche de votre torse. S’il faut quelques essai avant de bien assimiler la façon de faire et que quelques petits bugs physiques sont présents, le système fonctionne plutôt bien et vous permettra par exemple de créer un ballon de baskets équipé de deux couteaux que vous pourrez ensuite lancer pour blesser plusieurs ennemis à la fois. D’autres objets plus spécifiques proposent des combinaisons prédéfinies pour par exemple vous créer un lance flamme si vous trouvez un souffleur de feuille et que vous le liez à un allume feu.

Et comme si cela ne suffisant pas, les développeurs proposent également de créer des explosifs (qui nous ont explosé en main à plusieurs reprise) ou des pièges à partir de différents éléments (produit chimique, contenant, élément en bois…). Ces derniers sont de différentes natures et vous devrez vous même les placer ainsi que leur déclencheur. Bien utile pour le mode Horde. Vous l’aurez compris, il y en a donc pour tous les gouts et que vous soyez plutôt scie circulaire, M16 ou hache, vous devriez trouver votre bonheur.

Mention spéciale au système d’inventaire et de stockage de vos armes qui ont toute une durée de vie et qui doivent donc être régulièrement renouvelées. Les développeurs ont prévus trois emplacement rapides, deux de chaque côté de vos hanches et un derrière l’épaule droite. Derrière votre épaule gauche se trouve en revanche un sac à dos avec 12 emplacements. Il vous suffit d’y lâcher l’objet que vous voulez stocker pour qu’il se range. Pour le récupérer ensuite, il suffit d’aller chercher votre sac à dos avec une main vide d’objet et ensuite de sélectionner ce qui vous intéresse parmi les emplacements.

Concernant le contenu, Requisition VR ne propose pas de mode histoire mais plutôt des zones de jeu scénarisées indépendantes jouables en solo ou en multijoueur de 2 à 4 joueurs. Elles sont introduites par une petite BD exposant un scénario (en anglais) et vous donnant des objectifs à atteindre pour la terminer. Piégé dans une station essence par exemple, vous devez retrouver tout un tas de composants pour réparer un bus qui permettra de vous enfuir de ce lieu infesté de zombies. Pour le moment, Early Access oblige, 4 zones sont jouables: Une station essence, une cabane dans la fore, une ferme lugubre et un bunker souterrain. L’espace de jeu n’est pas énorme mais fourmille de recoins pour trouver des objets qui vous serviront à vous confectionner des armes et repousser les assauts de zombies (tiroirs, meubles, coffres de voiture…). Comptez un peu moins d’une heure par map pour compléter les objectifs.

En plus de ce mode de jeu avec objectifs, vous pouvez également choisir le mode Horde qui vous demandera de résister à plusieurs vagues d’ennemis, là encore seul ou en équipe sur les différentes maps du mode solo. Vous pourrez alors mettre à profit l’utilisation de pièges et de barricades.

Enfin, le jeu propose également du multijoueur PvP permettant de mettre à profit le petit générateur de personnage homme ou femme que vous pouvez « saper comme jamais ». Vous patienterez dans un lobby où les joueurs devront se signaler prêt avant de vous lancer dans un match à mort par équipe assez fun à base de coup de balai modifié contre jet de bouteille en verre avec pièges un peu partout.

NOTATION
Prometteur
VIAARTICLE SPONSORISÉ
PrécédentMeta Quest : Le top 20 des meilleurs jeux selon les joueurs (octobre 2022)
SuivantSortie de Moss: Book II ce jour sur PC VR et c’est une surprise
on-a-teste-requisition-vr-qui-vient-de-sortir-sur-pc-vr-preview<strong>En choisissant d'affronter des zombies en VR, Requisition VR ne fait pas vraiment dans l'originalité mais se démarque tout de même par de bonnes propositions en ce qui concerne la gestion de l'inventaire et un système de crafting novateur offrant de très nombreuses possibilités de création d'armes en tout genre. Le jeu ne propose pas de scénario à proprement parlé mais vous laisse tout de même le choix de jouer en solo, coopération ou PvP. Quelques bugs de physiques viennent un peu ternir le tableau et si le contenu est tout juste acceptable, nul doute que le jeu va continuer à s'améliorer grâce à l'Early Access, surtout si les joueurs viennent rejoindre le mode multijoueur. Et pour moins de 20€ en plus, on peut dire que le rapport qualité/prix est déjà là.</strong>

Laisser un commentaire