Accueil Tests Test Freefly VR

Test Freefly VR

3
PARTAGER

Cela fait longtemps que nous ne vous avions pas proposé de test de casque de réalité virtuelle et la récente sortie d’un nouveau venu est l’occasion parfaite. Freefly VR est casque pour smarphones de la même gamme de prix que le Homido qui nous avait conquis. Voyons donc où se situe ce Freefly VR sur un marché déjà bien rempli par la concurrence. 

> Caractéritiques

Sur le papier, le Freefly VR se positionne comme un casque VR de milieu de gamme compatible avec une très très large gamme de smartphones

+ Date de disponibilité : Déjà disponible
+ Prix : 69€
+ Points de vente : Site officiel ou  Amazon
+ Compatibilité : Smartphones Android , iOS ou Windows Phone ayant un écran compris entre 4.7 et 6.1 pouces et des dimensions comprises entre:

Freefly_VR_phone_sizes

 

> Unboxing

Une fois commandé, le Freefly VR est envoyé dans sa sacoche de transport rigide, assez semblable à celle du Homido et comportant le logo caractéristique du casque. Une boite de très bonne qualité qui donne immédiatement du cachet au modèle. Le contenu est ensuite assez sommaire puisque le casque comporte déjà ses lentilles et sa sangle d’attache. Seul une lingette anti-poussière et un manuel explicatif en anglais, très bien fait et imagé complètent l’emballage. Le Freefly VR est donc directement prêt à l’emploi.  Le constructeur nous informe que d’ici peu, un pad bluetooth sera offert avec chaque commande, un vrai plus puisqu’il est quasiment obligatoire pour une expérience optimale dans de très nombreuses applications.

Cette vidéo Unboxing réalisée par le constructeur montre d’ailleurs ce contenu.

> Préparation au décollage

Bien souvent, le constructeur d’un casque VR développe sa propre application smartphone et le Freefly VR ne déroge pas à cette règle. Pour les utilisateurs d’un appareil Android, rien de plus simple puisqu’un QR Code dans le livret d’utilisation vous envoie directement vers le Play Store pour la télécharger. C’est un peu moins intuitif pour les appareils iOS puisqu’il faudra se rendre sur le site officiel avec votre navigateur pour avoir l’équivalent de l’app Android.

Une application qui fait d’ailleurs une forte impression puisqu’elle propose une fonctionnalité très sympathique à son lancement. A coup de jolis effets visuels, elle vous guide pour placer correctement et de façon centrée votre smartphone dans le casque. Un détail qui se révèle cependant très important puisqu’une fois en place dans le casque, le smartphone n’est plus accessible. Des lignes sont donc affichées sur votre écran et il vous suffit de les aligner avec celles présentes sur le casque. Votre smartphone est donc parfaitement centré et il ne bougera plus une fois en place. Le système d’ajustement est bien pensé est permet vraiment de s’adapter à n’importe quel taille de smartphone. Un bouton permet de déployer les “ailes” du casque pour les appareils les plus grands et un système de 4 tampons vient le maintenir sans pouvoir l’abîmer. Les images parlent plus que les mots et vous comprendrez de quoi il est question ci dessous.

Freefly VR photo 8

L’application propose ensuite de régler le volume de votre smartphone avant de vous emmener sur une page d’applications favorites. L’intérêt est par contre très limité puisque seules 12 expériences sont ici proposées sans que l’on sache vraiment ce qu’elles sont et comment elles ont été choisies. Pour trouver les meilleures applications à utiliser avec n’importe quel casque et smartphone, nous vous conseillons la page des applications Cardboard qui recense un choix plus large et la possibilité de voir les commentaires et notes des utilisateurs. Vous l’aurez compris, une fois l’aide au bon centrage réalisé, l’application officielle n’a pas grand intérêt et propose le minimum contrairement à des applications concurrentes qui sont de véritables bibliothèques d’expériences VR.

 

> Vol libre 

Comme tous les autres casques du genre, une fois le smartphone bien calé, il suffit d’enfiler le Freefly VR grâce à la sangle prévue. La première impression de confort est plutôt très bonne puisque votre visage est en contact avec une mousse recouverte d’un simili cuir très sympa. Le design intérieur est tel que ni le nez ni aucune autre partie de visage ne vient en contact avec le plastique du casque. Après quelques minutes, le poids du casque se fait tout de même un peu ressentir mais rien de bien alarmant d’autant que les jeux ou expériences mobiles ne durent pas des heures.

Pour le reste, la qualité des lentille est de bonne facture  et elles font correctement le job pour ceux qui disposent d’une bonne vue. Pour les autres, aucune autre paire de lentille n’est par contre présente pour différentes qualités de vue. La FAQ du casque indique d’ailleurs que le casque n’est pas utilisable avec lunettes de vue. La distance entre les deux lentilles n’est pas non plus  réglable mais dans notre cas, cela n’a posé aucun problème, au contraire on a pu apprécier le plug & play.  Comme pour n’importe quel autre casque pour smartphone ensuite, la qualité est évidemment fonction de l’écran du smartphone.

 

 

  • SteveCarre

    merci du test.
    quel est l’angle du champs de vu? l’HOmido est à 100° parait til
    absolument rien n’est prevu pour ceux qui porte des lunettes de correction?!!! il ne devrai pas dépasser 8/10

    • Rmax

      120° de FOV annoncé

  • kdlzeodjezo

    bonsoir, j’ai 31 et 30, est ce que je peux partir sur ce casque ? d’autre part, j’ai une faible correction mais le réglage du dioptrique pourrait etre intéressant. puis je faire l’impasse dessus ou dois je partir sur l’homido par exemple ? merci.