PARTAGER

Disponible depuis le 9 octobre dernier sur le très gros marché des casques audio, le Stealth 350VR de Turtle Beach vise un secteur de niche, celui de la réalité virtuelle. Là où le RIG 4VR de Plantronics a été conçu pour les possesseurs du PlayStation VR, la création de Turtle Beach se veut optimisée pour tous les casques VR du marché, de l’Oculus Rift au Gear VR, en passant bien sûr par le HTC Vive et le PSVR. 

Achetez le Stealth 350VR à 79.99€ sur Amazon

Multi compatibilité

Turtle Beach a mis l’accent sur cette compatibilité multiple dès le packaging du Stealth 350VR. La boite mentionne clairement que ce casque a été spécialement conçu pour la réalité virtuelle. Des informations que l’on retrouve dans le livret d’installation rapide à l’intérieur de la boite. En effet, pour les novices, ce petit guide détaille exactement comment brancher et utiliser le 350VR avec tous les types de casque de réalité virtuelle. Une bonne idée d’autant que certains paramètres doivent être modifiés dans SteamVR ou dans le menu de la PS4 par exemple. Un jeu de câbles de différentes natures et de différentes longueurs permet également de s’adapter au casque VR utilisé.

Dans les faits, voyons justement ce qu’à fait Turtle Beach à ce casque audio pour le spécialiser VR. La spatialisation du son en 3 dimensions tout d’abord est un incontournable. Le résultat est plutôt très bon d’autant que les écouteurs de 50mm isolent parfaitement les sons extérieurs. Niveau ergonomie également, le Stealth 350VR a été pensé pour ne pas gêner son utilisation avec les différents types de maintien des casques VR. L’écartement des écouteurs est suffisamment large pour laisser passer l’arceau de maintien du PlayStation VR et un espace libre permet au système de gestion des câbles du HTC Vive de passer.

Confort et fonctionnalités

Le confort est un incontournable en réalité virtuelle et les constructeurs l’ont bien compris. Turtle Beach a intégré à son casque des coussinets à mémoire de forme. Le revers de la médaille est qu’après quelques heures de jeu non stop, les oreilles commencent à chauffer. Un point qui ne devrait pas vraiment gêner lors d’une utilisation VR où les sessions non stop atteignent rarement plusieurs heures. Mis à part cela, le confort est bien au rendez-vous grâce à un poids plutôt léger.

Le Stealth 350VR renferme un amplificateur intégré qui permet de modifier le niveau de son directement depuis l’oreillette gauche. Une amplification variable des basses est également situé à ce niveau là. Ces fonctionnalités obligent le casque à disposer une batterie rechargeable en USB et dont l’autonomie approche les 30 heures. Des options dont on aurait pu se passer d’autant qu’avec un test avec le PlayStation VR, l’amplification des basses ne semblait pas si flagrante que cela entre les deux extrémités de la molette de réglage.

Côté micro, ce dernier est très efficace niveau isolation acoustique et est amovible. Une fonction de « Mic Monitoring » permet d’entendre votre voix dans votre casque lorsque vous l’utilisez. pour ceux qui n’ont pas l’habitude, l’effet est assez étrange au début et aurait aimer la possibilité de l’activer ou non selon nos préférences.