Accueil News Palmer Luckey, l’inventeur de l’Oculus Rift, quitte Facebook

Palmer Luckey, l’inventeur de l’Oculus Rift, quitte Facebook

0
PARTAGER

Palmer Luckey, co-fondateur d’Oculus VR et inventeur du Rift est une figure emblématique de la société. Nous apprenons aujourd’hui qu’il quitte Facebook, propriétaire d’Oculus depuis 2014.

Pendant le développement de l’Oculus Rift, Palmer Luckey était sur tous les fronts et était la source de nombreuses informations sur le casque de réalité virtuelle. Lors de la sortie de l’édition commerciale, il livrait en personne le premier acheteur du Rift. Depuis cette date, il se faisait beaucoup plus discret et n’apparaissait quasiment plus dans la communication d’Oculus.

En décembre dernier, nous apprenions que le second co-fondateur d’Oculus, Brendan Iride, quittait son poste de PDG pour un autre au sein de la société. Des rumeurs annonçaient alors un changement de poste également pour Palmer Luckey, sans que cela ne soit confirmé. Il aura donc fallu attendre quelques mois de plus pour que Facebook officialise le départ de Luckey via un communiqué réalisé auprès de Polygon :

Palmer va sincèrement nous manquer. L’héritage de Palmer s’étend bien au-delà d’Oculus. Son esprit inventif a aidé à lancer la révolution VR moderne et a contribué à la construction d’une industrie. Nous sommes reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour Oculus et la réalité virtuelle et nous lui souhaitons tout le meilleur.

Si cette communication loue les qualités de Palmer Luckey, il se pourrait très bien qu’en coulisse, les choses ne se soient pas passés aussi bien. Il faut dire que cet homme haut en couleur a été au centre de plusieurs polémiques comme celle où il a été accusé de financer une campagne contre Hilary Clinton dans la course à la maison blanche. Dans le verdict de l’affaire opposant Zenimax à Oculus pour le vol de la technologie Oculus Rift, Palmer Luckey est en plus condamné a versé la somme de 50 millions de dollars tandis que Facebook doit pour le moment faire un chèque de 500 millions, en attendant l’appel.