PARTAGER

Déjà disponible depuis la fin d’année dernière sur PC et exclusivement jouable en réalité virtuelle, Arizona Sunshine s’attaque au PlayStation VR en ce début d’été après avoir convaincu les joueurs Oculus Rift et HTC Vive. Voyons si les développeurs de Vertigo Games ont réussi un portage pas si facile étant donné la différence des contrôleurs VR sur PlayStation 4.

Bienvenue dans l’Arizona

Comme le titre du jeu l’indique, vous êtes plongés au cœur de l’Arizona dans un univers post-apocalyptique à la « The Walking Dead ». L’aventure commence dans une espèce de grotte depuis laquelle vous récupérez votre première arme et affrontez directement une poignée de zombies, ou de « Fred » comme les appelle le héros. Un héros dont on ne sait pas grand chose mis à part qu’il parle tout seul et qui va tenter de retrouver l’origine d’un mystérieux signal radio. Le scénario s’arrête là et Arizona Sunshine vous fait vite comprendre que le jeu n’est pas fait pour vous raconter une histoire trépidante. Il s’agit au contraire d’un enchaînement de phases de shoot et de déplacements entre les différentes zones avec quelques petites énigmes à résoudre à base de portes fermées à clef ou éléments en bois bloquant le passage.

Si le début du jeu peut sembler un peu basique, dans un environnement assez désertique, vous vous rendrez vite compte par la suite que d’autres lieux sont bien plus oppressant comme dans la mine où la pénombre vous oblige à regarder partout, tout le temps, et à faire attention aux bruits qui peuvent vous indiquer l’arrivée d’un Fred derrière vous. Vous vous rendrez également vite compte que Arizona Sunshine est un jeu plutôt difficile, même en mode Normal. Vous devrez en effet apprendre à tirer le moins possible, de préférence dans la tête, et à chercher dans les moindres recoins pour trouver des munitions. Sans cela, il n’est pas rare de vous retrouver à cours de balles sans pouvoir ne rien faire. En effet, une fois vos munitions épuisées, vous ne pourrez même pas vous défendre face aux zombies puisque le héros ne dispose pas d’arme blanche, ou même de poings. Dommage car le jeu peut sembler injuste et peut vous obliger à passer en mode facile lors de certains passage. Seul ce mode propose un pointeur laser pour vous aider à viser juste avec les deux armes que vous pouvez transporter.

La trame « scénarisée » a une durée de vie d’à peu près 5h et peut être jouée en coopération. En plus de ce contenu, un mode horde vous permet également d’affronter des vagues de zombies seul ou en coop également. Malheureusement, nous avons tenté à plusieurs reprises, et sans succès, de rejoindre une partie en ligne en utilisant le matchmaking. Sur PC en tout cas, ce mode est très intéressant puisqu’il vous oblige à vous coordonner et à vous placer correctement pour affronter les zombies déferlant sur vous de partout.

Multi-options PlayStation VR

Par rapport à la version PC du jeu, Arizona Sunshine propose plusieurs options différentes suivant le contrôleur que vous souhaitez utiliser. Si vous disposez des PlayStation Move, vous pourrez évoluer dans le jeu de la même façon que sur PC, avec une arme dans chaque main ou une torche lorsque vous êtes dans le noir. Les PS Move ne disposant pas de sticks, les déplacements sont par contre peu pratiques puisque vous vous déplacez en utilisant la touche X vers un point de votre choix et vous tournez sur vous même grâce aux touches Rond et Carré. C’est dans ce type de jeu que l’on se rend compte des défauts des PS Move par rapport aux Oculus Touch ou contrôleurs HTC Vive.

Heureusement, dans leur portage PS4, les développeurs ont ajouté la possibilité de jouer à deux mains avec des fusils à la place des pistolets. Les joueurs ne sont donc pas obligés d’investir dans des PS Move puisqu’il est possible de jouer avec la DualShock 4. Evidemment, l’immersion et la précision sont bien moindres dans ce cas. Reste la troisième et dernière option, l’utilisation du fusil de visée PlayStation VR Aim Controller, vendu uniquement avec le jeu Farpoint pour l’instant. A deux mains, l’utilisation des grenades est par contre bien moins pratique puisqu’il vous faut les attraper à votre ceinture avant de les lancer et nous vous laissons imaginer un peu la scène lorsque vous tenez un fusil. Les deux sticks permettent de se déplacer de façon plus pratique. L’un pour vous emmener à l’endroit où vous souhaitez et l’autre pour tourner sur vous même. Comme tous les jeux VR, plusieurs options sont réglables dans les paramètres pour choisir un mode de déplacement plus fluide si vous n’avez pas peur des nausées.

Les graphismes du jeu sont plutôt bons et semblables à ce que l’on a pu avoir dans Farpoint. Nous avons réalisé notre test sur PS4 Pro pour laquelle le jeu est en plus optimisé. Malheureusement, les temps de chargement sont omni-présents et de nombreux bugs subsistes, dans le jeu mais parfois également liés au tracking des contrôleurs si vous êtes dans une pièce trop lumineuse. Les développeurs travaillent en tout cas déjà sur une mise à jour pour résoudre les soucis liés au jeu nous a t-on dit.

Pour son lancement, Arizona Sunshine est proposé à 35.99€ pour les membres PlayStation Plus sur le PS Store.