PARTAGER

Sorti le 25 avril dernier sur Steam, Batman Arkham VR propose une incursion en réalité virtuelle dans le monde du justicier masqué, quelques mois après la sortie du jeu sur PlayStation 4, nous l’avons testé sur PC et HTC Vive.

Si comme nous, vous êtes des fans de super-héros, vous avez dû jubiler en voyant l’arrivée de ce jeu de Warner Bros. Nous n’avons pas résisté longtemps et voici nos impressions.

Vous vous retrouvez donc dans la peau de Bruce Wayne et le jeu commence dans votre manoir. La première impression est visuelle : c’est vraiment très beau ! Surtout quand on compare à ce qui est disponible aujourd’hui pour le Vive. Ensuite, très vite, on comprend que le jeu ne vous autorise pas une liberté de mouvement totale, mais que dans chaque scène, vous ne pouvez vous téléporter que sur quelques points prédéfinis.

le logo blanc du contrôleur derrière le piano indique un point où on peut se déplacer dans la scène

Arrive ensuite ce bon Alfred qui vous informe qu’il y a un petit problème qui nécessite votre attention. Il vous donne alors une clé et vous donne rendez-vous “en bas”. A vous de manipuler le piano pour déclencher l’ouverture d’une entrée secrète qui vous amène… dans la Batcave ! Et c’est là que le plaisir commence vraiment ! Vous allez pas à pas vous transformer en justicier masqué en vous équipant de toute la panoplie : costume, grappin, batarang et projecteur forensique !

Je mets quiconque au défi de retenir un cri de victoire une fois apprêté de la sorte ! C’est à partir de cette Batcave que va se dérouler l’intrigue qui va vous mener à la rescousse de vos amis dans 5 lieux différents. A chaque fois, il faudra trouver comment interagir avec l’environnement pour avancer dans la scène. Nous ne sommes donc pas vraiment en présence d’un jeu, mais plutôt d’un film interactif. Tout est scripté d’avance et vous n’aurez aucun degré de liberté. On attend de vous que vous trouviez à chaque fois comment interagir avec l’environnement pour faire avancer l’histoire.

Le jeu est proposé à 19,90€ à sa sortie, ce qui peut sembler élevé au regard de la durée de vie. En effet, il nous a fallu environ une heure pour finir le scénario en prenant notre temps. De plus, vous resterez certainement sur votre faim car le jeu s’achève sans que l’histoire ne soit résolue. Cela ressemble plus à un prologue et ajoute à la frustration du joueur.

Les développeurs ont dû se rendre compte que le rapport qualité-prix était un peu léger, et du coup, ils ont ajouté une dose de re-jouabilité. En effet, il vous sera possible de refaire l’aventure séquence par séquence, en explorant chaque recoin pour essayer de retrouver des bonus cachés qui ont été dispersés par l’Homme Mystère. Ceux-ci peuvent être des inscriptions cachées, visibles avec le projecteur forensique, des objets cachés, etc.

Ils vous donneront accès à des contenus additionnels dans la Batcave, comme des véhicules, des dossiers sur les personnages rencontrés, etc. Cependant, ces bonus n’auront aucun impact sur le jeu, c’est juste pour le plaisir des yeux.

Il y a un point technique que nous trouvons extrêmement intéressant car c’est la première fois que nous le voyons dans un jeu VR sur PC : les développeurs ont mis dans les options graphiques une méthode “fovea”. Celle-ci est basée sur les propriétés biologiques de l’œil qui font qu’on ne voit net qu’au centre du champ de vision (la fovéa, justement). Du coup, pas la peine de gaspiller des ressources de calcul pour le rendu d’une partie de la scène que notre œil voit naturellement floue. Ainsi, avec cette option, le centre du champ de vision est rendu de manière fine alors que le pourtours est rendu en résolution plus faible. Ceci permet de faire tourner le jeu sur des configurations plus légères. A l’usage, le résultat est vraiment bluffant et on gagne en fluidité, donc en immersion.