PARTAGER

CCP Games vient tout juste de sortir son nouveau bébé Sparc en exclusivité sur le PlayStation VR. Après avoir réalisé EVE: Valkyrie et Gunjack, le studio de développement change complètement de domaine avec la création de ce premier jeu de sport virtuel, qui inaugure le nouveau genre vSport, mélange de l’eSport et de la VR.

Le principe de Sparc est très simple puisqu’il s’inspire de sports réels bien connus à commencer par le tennis ou d’autres virtuels comme les combats de disque du film Tron. En 1 contre 1, dans un espace complètement fermé à 6 côtés, vous devez affronter votre adversaire en le touchant avec votre balle tout en évitant la sienne. Pour ce faire, vous pourrez vous déplacer dans une zone circulaire afin d’éviter le projectile ennemi ou encore vous servir de votre bouclier d’énergie qui se recharge qu’une fois un nouveau lancé effectué de votre part. Le gameplay n’est donc pas très compliqué à assimiler et le didacticiel, très bien réalisé, permet de comprendre les différents détails et apprendre les bases du jeu.

Sparc se joue exclusivement avec les PlayStation Move car vous pouvez utiliser vos deux mains pour lancer les balles et vous protéger. Evidemment, lancer une balle de la main gauche pour un droitier n’aura certainement pas la même puissance et la même précision que le même lancé avec la main forte.

Une fois le didacticiel d’une dizaine de minutes réalisé, il est encore possible de vous entraîner en solo en réalisant différents défis chronométrés et classés. Ceux-ci sont un bon moyen d’améliorer votre rapidité et votre précision, les deux éléments les plus importants de ce nouveau sport virtuel. On regrette cependant l’impossibilité d’affronter des bots par exemple avant de se lancer dans le grand bain du mode online. Car évidemment, le principal intérêt d’un jeu compétitif est d’affronter d’autres joueurs en ligne.

Le mode multijoueur de Sparc est assez simple puisque trois types de matchs sont proposés pour le moment :

  • Match Novice de 3 minutes dans lesquels vous pouvez utiliser vos mains de façon permanente pour frapper dans la balle adverse.
  • Brawl Avancé qui se joue en 3 manches de 4 points sans limite de temps et avec une assistance faible pour la visée.
  • Expérimental qui reprend les règles du match novice mais avec une disposition de terrain différente.

On espère vraiment que ce nombre de mode sera amené à évoluer car il y a vraiment un très fort potentiel pour varier les modes de jeu, ou même proposer des matchs en 2 vs 2. Il est assez regrettable également qu’aucun système de classement en fonction des victoires et défaites ne soit prévu. Des aspects qui seront peut être ajoutés par la suite au travers de mises à jour ? Le matchmaking est en tout cas très simple et permet même de regarder un autre match en attendant de trouver son adversaire.

Sparc propose également un éditeur d’apparence où vous pouvez choisir différents éléments et leurs couleurs. Cet éditeur aurait pu être plus fourni ou aurait peut être pu proposer du contenu plus loufoque à débloquer mais les développeurs ont choisi la sobriété.

Techniquement, si Sparc est plutôt impressionnant avec une fluidité parfaite et un niveau de tracking des mouvement rarement atteint jusqu’ici pour le PlayStation VR. Il faut dire que les développeur ont pris leur précaution avec un calibrage de la zone de jeu à chaque lancement et un contrôle de la luminosité pour être certains de bien repérer les Move dans l’espace. Nous avons par exemple quasiment été obligés de jouer dans le noir hier puisque la pièce très ensoleillée ne nous permettait pas de lancer le jeu. Un mal pour un bien qui règle tout de suite le problème que nous aurions pu avoir pendant la partie.