Moins de six mois après son annonce qui a eu lieu lors de l’E3, Pistol Whip est disponible depuis une poignée de jours sur les casques VR PC et sur Oculus Quest. Une version PlayStation VR est également prévue mais il faudra patienter. Après avoir réalisé deux épisodes du jeu The Gallery, le studio Cloudhead Games s’attaque à un genre complètement différent mais qui nous avait tout de suite emballé lors de l’annonce du jeu. Voyons si ces impressions se confirment.

Pistol Whip est disponible à 24.99€ sur Oculus Quest et 20,99€ sur Steam.

Devenez John Wick

Devenir John Wick dans un jeu vidéo en réalité virtuelle, c’est la promesse que nous ont fait les développeurs avec ce Pistol Whip. Il s’agit donc d’un jeu de tir bien sûr mais également de rythme puisque les niveaux défilent sur de la musique électronique. Pistol Whip s’inspire donc de l’immense succès de Beat Saber et de celui de Superhot VR en ce qui concerne le Game Design et la partie shoot.

Le principe de jeu est très simple. Façon rail shooter, le décor défile en ligne droite et laisse apparaître des ennemis armés. Votre objectif est de les tuer avant qu’eux ne vous tuent, plutôt simple. Pour cela, vous disposez d’un pistolet et de son chargeur de 15 balles. Il vous faut donc gérer vos tirs et rechargements (en pointant simplement votre arme vers le sol) pour tenter de tuer vos ennemis avant même qu’ils ne puissent tirer. Si vous n’êtes pas assez rapides ou vous manquez d’attention, il vous faudra alors éviter les balles tel le héros de Matrix pour éviter qu’elles ne vous touchent. Si tel était le cas, adieu votre bonus d’enchaînement mais également à votre armure qui encaissera le choc. Il faudra néanmoins faire attention à ne pas prendre une seconde balle avant qu’elle ne se régénère. Ce serait alors la fin de la partie immédiate.

La plupart de vos ennemis s’éliminent en une seule balle, peu importe l’endroit où vous les touchez. Certains, repérables par un gilet par balle, devront être touchés par deux projectiles pour succomber tandis que ceux disposant d’une armure plus lourde, nécessiteront 4 balles. Si vous êtes un peu joueur, vous pourrez même choisir de frapper du poing les ennemis se présentant sur votre chemin pour amasser le maximum de points. Une technique néanmoins risquée puisqu’ils auront le temps de vous tirer dessus à plusieurs reprises et même à bout portant, rendant l’esquive presque impossible.

Objectif scoring

Si Pistol Whip est très plaisant à jouer simplement pour profiter du gameplay, vous vous prendrez très vite au jeu de battre vos propres records, ceux de vos amis et peut être même, vous rapprocher des meilleurs mondiaux. Pour ce faire, il faudra obligatoirement passer par un niveau de difficulté supérieur (3 au total pour le moment) qui vous mettra un plus grand nombre d’ennemis en face de vous. Mais cela ne suffira certainement pas pour devenir le meilleur tireur au monde.

Dans les options du jeu, plusieurs modificateurs sont proposés et l’un d’eux vous permettra de scorer plus de points sur un même niveau. Ainsi, en abandonnant la visée automatique, vous marquerez un bonus de +20% de points. Pour le fun, et sans influence sur les points vous pouvez également choisir de jouer sans bouclier ou sans munitions, simplement en utilisant vos poings et en esquivant les balles. Une option permet aussi de jouer sans avoir besoin de recharger (-20%). Très sympa également, le mode à deux armes dans lequel le plaisir est décuplé mais où votre score prendra un malus de 25%.

En jeu, même si cela n’est pas vraiment expliqué, le nombre de points gagné par ennemi tué dépend beaucoup du timing de votre tir, au rythme de la musique bien sûr. L’attaque de mêlée pouvant quant à elle rapporter encore plus suivant la force que vous mettez dans votre coup.

Parmi les autres options, qui ne changent rien au jeu ou à votre score, divers choix proposent de personnaliser la hauteur de votre arme ou la sensibilité de la gâchette. Six modèles d’armes différentes peuvent être utilisées (changement visuel uniquement) et même personnalisées avec des motifs, couleurs et sons multiples. Cette fonction présente actuellement un bug dans la version Oculus Quest mais une mise à jour devrait vite résoudre le problème.

Pistol Whip, mieux que la salle de sport

Comme tous les jeux de rythme et de nombreux autres en réalité virtuelle, Pistol Whip mettra votre corps à rude épreuve. Enchaînez quelques parties et vous vous retrouverez très vite en sueur. Les enchaînements de tirs dans différentes directions et les évitements des balles peuvent très vite s’apparenter à des chorégraphies. Debout, accroupi, sur le côté, une vraie séance de sport ! Vous vous prenez très vite au jeu, parfois en tenant le « pistolet » à deux mains, en imaginant être l’un de ces héros de film d’action filmé en bullet time. Nous vous conseillons tout de même un léger échauffement si vous ne voulez pas finir comme nous avec le dos en compote dans un excès d’adrénaline. Si vous vous le demandez, aucun effet de mal de la la VR n’a été ressenti même après plusieurs niveaux enchainés.

Pour améliorer votre score, il n’y aura pas de secret. Si le mode facile de tous les niveaux s’appréhende facilement, les choses se corsent dès le niveau normal et encore plus en difficile. Il faudra alors presque apprendre les enchaînements par cœur pour prédire où apparaîtront les ennemis et comment éviter les balles. Si les développeurs suivent le modèle de Beat Saber, nous ne sommes pas à l’abris de voir débarquer des niveaux de difficulté supplémentaires par la suite.

Pour le moment, seuls 10 niveaux et leur musique électronique sont disponibles. Un chiffre assez faible qui empêche au jeu d’atteindre la note parfaite pour son lancement. D’autres gratuits et payants sont d’ores et déjà en préparation mais on aurait aimé en avoir plus dès aujourd’hui. Dommage également, l’absence de créateur de levels pour le moment qui aurait pu gonfler rapidement le nombre de niveaux grâce à la communauté de joueurs. Là encore, cela est prévu.

Verdict : 9/10

Jouissif, c’est le premier mot qui nous vient à l’esprit en ce qui concerne ce Pistol Whip. Tel John Wick, James Bond ou encore Neo dans Matrix, vous enchaînez les fusillades aux rythmes des beats. Les quelques points négatifs comme le peu de niveaux ou l’absence d’un éditeur seront de l’histoire ancienne d’ici quelques mises à jour. Pistol Whip est pour nous un immanquable de l’Oculus Quest !

1 Commentaire

  1. Ca fait pas envie tous ces jeux Vr avec un cruel manque d’originalité et de contenu ainsi que des graphismes de 10 ans en arrière et je suis gentil. A mon goût ca ne vaut pas les jeux Pc adaptés à la Vr qui, même si ils ne permettent pas d’ouvrir une porte en tirant la poignée (ce dont je trouve plus contraignant qu’autre chose) nous permettent de visiter des univers vraiment travaillés et pas remplis d’artifices pour prolonger les durées de vie des jeux ou de spseudos styles graphiques low poli à la « mode », mon oeil.

Laisser un commentaire