PARTAGER

Sorti fin novembre sur Steam au prix de 36.99€, Serious Sam 3: VR BFE est le portage en réalité virtuelle du titre de Croteam vieux de 7 ans. Jeu de tir bourrin par excellence, il avait plutôt été apprécié à l’époque par les fans du genre et nous allons voir si son adaptation VR est du même acabit. 

Serious Sam 3 est un jeu dont aucun élément ne se prend au sérieux : du scénario digne des pire films SF au gameplay simplissime en passant par l’humour 2nd degré ! Mais c’est assumé. En résumé, il faut repousser des hordes d’aliens qui envahissent la Terre et pour cela, vous avez à votre disposition une flopée d’armes en tous genres, du pistolet au lance-missile.

le scénario est simple : repousser les aliens qui envahissent la Terre

Ici, point de tactique compliquée : il faut affronter des hordes de monstres à l’IA simplissime dont la tactique consiste le plus souvent à vous foncer dessus. Pareil pour la gestion des munitions : illimitées pour les pistolets (Desert Eagle), elles se trouvent pour les autres armes en quantité abondante pour vous permettre de déverser un flot de plomb.

Identique à son grand frère non VR, le jeu ne se borne pas à rester sur place en attendant des vagues d’ennemis, mais il faut au contraire se déplacer et explorer les cartes, très souvent urbaines. Pour cela, Croteam a implémenté plusieurs méthodes de déplacement, en fonction des goûts de chacun et de la sensibilité à la cinétose (motion sickness). C’est plutôt bien fait et permet de se déplacer confortablement dans les maps. Ne vous attendez toutefois pas à un jeu d’exploration en monde ouvert, c’est en général un chemin unique à suivre, en éliminant tous les ennemis dont vous croiserez la route. Parfois quelques secrets permettent de déverrouiller certaines armes.

les environnement sont globalement beaux et réussis

Les graphismes sont de bonnes factures malgré que le titre date maintenant de 2011, car vus au travers des dalles du VIVE, ils offrent un rendu très agréable surtout au niveau des textures qui se veulent photo-réalistes. Cela permet de profiter de beaux environnements de l’Egypte où l’histoire se situe. A noter que la taille de certains boss est impressionnante en immersion VR. Il vous faudra lever la tête !

Équipé d’une carte graphique GTX1080, la fluidité est parfaite. Entre le moteur ancien et des cartes plutôt urbaines sans décor lointain à calculer, c’est plutôt compréhensible. C’est agréable de ne pas lagger quand vous avez 3 monstres qui vous foncent dessus en courant ! Et vu la simplicité du gameplay (pas besoin de ramasser des objets ou de se cacher derrière des obstacles), on peut y jouer assis ce qui est intéressant pour s’économiser, vu la taille de certaines cartes. C’est d’ailleurs dommage que les interactions avec les objets se limitent à passer dessus pour les ramasser automatiquement, ou cliquer pour actionner. L’effort de portage VR a été visiblement minime. De même, les séquences cinématiques sont pour le coup assez dérangeantes et mal adaptées, car on se retrouve avec des changement de points de vue rapides « en-dehors » de Sam qui arrivent sans prévenir.

Le mode multijoueur est également présent avec de nombreux modes versus ou coop, ce qui ajoutera à la longévité du titre. Terminons enfin sur le fait que si tous les textes sont traduits en français, les dialogues restent quant à eux en anglais.

Il y a un bestiaire de tous les ennemis que vous rencontrerez