Ubisoft est de retour sur le devant de la scène de la réalité virtuelle avec la sortie cette semaine d’un nouveau jeu. Moins d’un an après son annonce, Space Junkies est donc disponible sur Oculus Rift, HTC Vive, Windows Mixed Reality, PlayStation VR et même dans des salles d’arcade. C’est la version PS4 que nous testons aujourd’hui et avec laquelle nous allons combattre dans les arènes orbitales.

Bienvenue dans l’arêne

A l’heure où les Battle Royale font recette chez les éditeurs de jeux vidéo et surtout chez les joueurs, Ubisoft fait renaître un genre qui a connu son apogée autour des années 2000 avec des représentants comme Unreal Tournament ou encore Quake. Ce genre, il s’agit de combats arcade dans des arènes de combat. Evidemment, la réalité virtuelle en plus et avec une gravité zéro. Un pari osé que de mélanger un genre de jeu frénétique et rapide  avec la VR mais qui s’avère être parfaitement maîtrisé.

Un didacticiel de plusieurs minutes vous apprendra à contrôler votre personnage et à utiliser plusieurs types d’armes. Rien de bien compliqué si bien que la prise en main est assez rapide. Evidemment, l’entrainement rendra vos déplacements plus efficaces puisqu’ils reposent sur plusieurs axes : on avance avec le joystick gauche, on donne la direction avec le mouvement de la tête, et le second joystick permet de réaliser des rotations de plusieurs degrés et de monter/descendre dans l’espace. Le tout sans aucun effet de mal de la VR grâce à des nombreuses petites techniques bien connues des développeurs.

Deux armes peuvent être portées en même temps et se contrôlent indépendamment avec R2 et L2. Une dizaine d’armes futuristes de différents types sont disponibles et disséminées dans les arènes tout comme les points d’armure et de vie. Sur PS4, les contrôles se font uniquement avec la DualShock 4. Ses fonctions gyroscopiques sont utilisées pour diriger le tir de vos armes. Cela fonctionne mais la précision est rarement au rendez-vous. Certaines ne disposent d’ailleurs même pas de laser et vous obligent à tirer à l’aveugle. Un vrai désavantage par rapport aux joueurs HTC Vive ou Oculus Rift qui disposent de contrôleurs de mouvement et que vous pourrez rencontrer puisque le jeu est complètement cross-plateforme. Ils pourront également tirer dans deux directions différentes (une par arme) contrairement à vous. En revanche, vous serez un peu  avantagé lors des rechargements puisque qu’une simple touche vous fera changer de chargeur alors que les joueurs PC devront faire un mouvement. Il est heureusement possible de désactiver la fonction de cross-play pour affronter uniquement des joueurs PS4 mais cela risque de rallonger vos matchmakings. Une compatibilité avec le fusil Aim Controller aurait été plus que bénéfique pour les joueurs PS4 qui se retrouveront souvent frustrés.

Seul ou en équipe

Space Junkies est un jeu uniquement multijoueur et dispose bien évidemment de plusieurs modes. Une fois le didacticiel réalisé, il vous sera proposé de faire des parties rapides. Vous serez alors déployé dans un lobby de 4 joueurs et devrez voter pour la map sur laquelle vous allez vous affrontez. Des matchs à mort chacun pour soi ou par équipe de deux vous serons proposés. Pas plus de 4 joueurs par partie malheureusement, et ce peu importe le mode. Du 1 vs 1 est également disponible ainsi qu’un mode Roi de la Couronne dans lequel le porteur de la couronne est indiqué autres autres joueurs. Et c’est tout pour le moment. D’autres modes de jeu ont d’ores et déjà été promis et on espère qu’ils ne tarderont pas à arriver au risque de lasser les joueurs.

Pour les joueurs qui souhaiteraient jouer avec des amis jouant quant à eux sur Steam, la plateforme interne d’Ubisoft, Uplay, permet de vous retrouver en ligne. Un vrai plus !

Verdict : 7/10

Comme pour toutes ses réalisations en réalité virtuelle, Ubisoft propose un jeu stable, propre et bien fini. Le gameplay de Space Junkies est très addictif comme à l’époque des Unreal Tournament. On regrette cependant de ne pouvoir s’affronter qu’à 4 joueurs ainsi du faible nombre de modes de jeu et de maps. Des mises à jours sont d’ores et déjà prévues et on espère d’ailleurs qu’un support du Aim Controller est dans les cartons tant le système de visée de la Dualshock 4 n’est pas optimum.

 

Laisser un commentaire