PARTAGER

Les développeurs du studio Croteam, créateurs de Serious Sam, ont changé de style avec ce jeu de puzzles et énigmes en vue subjective vous emmènant dans un univers surprenant qui allie des questions philosophiques à de superbes décors photoréalistes. Après un véritable succès pour la version “normale”, l’adaptation VR est maintenant disponible sur Steam au prix de 36.99€.

Si vous avez déjà joué à des jeux comme Portal, vous vous rendre vite compte que dans The Talos Principle, il va falloir analyser finement votre environnement pour comprendre comment utiliser au mieux la géométrie des lieux et les objets disponibles afin de débloquer les portes et d’avancer dans la succession de tableaux : activer des leviers, dévier des lasers, utiliser des caisses pour faire contre-poids, désactiver des robots, récupérer des clés, etc.

on se réveille dans des ruines grecques de toute beauté

Une des originalités du jeu tient dans la trame scénaristique : espèce d’androïde, vous vous réveiller dans des ruines de la Grèce antique avec une voix off, un brin paternaliste, qui vous explique que vous devez trouver les fameux sigils (comprendre des pièces de Tétris ^^) pour progresser dans le monde. Et c’est à vous de comprendre ce qu’on attend de vous et comment utiliser les différents objets que vous aller trouver pour éviter certaines menaces qui tenteront de vous atomiser. Heureusement, le niveau de difficulté est croissant et les premières énigmes sont faciles.

L’autre originalité est que le monde est ouvert. Comprenez par là que de nombreux tableaux et sous-tableaux sont accessibles indépendamment des autres et ne nécessitent pas forcément d’être terminés dans un ordre précis.

Si cela amène un certain apaisement de pouvoir changer d’énigme lorsque l’on sèche, les déplacements dans des décors parfois labyrinthiques pourront perdre quelques joueurs dont le sens de l’orientation n’est pas le point fort. Heureusement, des panneaux de type signalisation routière vous permettent de retrouver les différentes zones et si besoin, un bouton reset bien pratique se trouve sur votre poignet et permet de réinitialiser le niveau en cours.

 

Enfin, le troisième point non négligeable est cette ambiance de fond philosophique porté par ces étranges bornes informatiques que vous croiserez et qui vous donneront accès à des éléments de lecture. Si cela est amené de manière subtile et intelligente au travers d’échanges avec une interface IA quelque peu défaillante (fait exprès pour garder un ton humoristique), cela peut tout de même rebuter les joueurs qui n’aiment pas lire des pages entières d’écrits dont le but est d’installer une atmosphère énigmatique et des fables philosophique.

La réalisation VR est techniquement sans faille. Là où de nombreux titres jouent une carte de graphismes épurés et style cartoon pour assurer une gestion mesurée des ressources des machines, les graphismes photoréalistes des décors de Talos Principle vous en mettent plein les yeux. Et les options poussées au maximum sur un couple i7 6700K avec un GTX1080 n’ont donné lieu à aucun ralentissement, pour le plaisir de nos yeux. Les interactions se font naturellement avec les objet et point très important, vous pouvez choisir votre style de déplacement en fonction de la façon dont vous supportez la cinétose (motion sickness) : marche, téléport, téléport “blinké”, il devrait y en avoir pour tous les goûts, avec toutefois certains modes plus pratiques et réussis que d’autres.

A lire Aussi, notre interview des développeurs de The Talos Principle VR.