C’est un nouveau jeu VR qui passe aujourd’hui entre nos mains quelques jours après sa sortie sur Meta Quest 2 au tarif de 24,99€. Une version PC VR est également prévue mais arrivera un peu plus tard. Ultrawings 2 est donc le second épisode d’un jeu de pilotage aérien des développeurs de Bit Planet Games. Un jeu qui se joue assis sous peine de risquer de perdre l’équilibre et si comme nous vous étiez passé à côté du premier opus, celui risque fort de se placer dans la catégorie des immanquables.

Le TEST vidéo

Pour le lancement, ce sont 4 avions et un hélicoptère qui sont proposés avec des centaines de missions à accomplir pour viser le 100%. Vous démarrez avec un seul engin à votre disposition et devez enchaîner les défis pour gagner de l’argent et vous offrir progressivement le reste de la flotte. Même façon de faire en ce qui concerne les 4 îles du jeu qui disposent chacune de deux pistes à acheter également pour débloquer ainsi de nouvelles missions. Chaque île apporte un terrain de jeu un peu différent, mention spéciale à celle où vous passez entre les buildings !

Les différents appareils ne sont pas de simples modifications visuelles, l’avion à hélice jusqu’au Jet à réacteur apportent un gameplay différent avec différentes options permettant d’influer sur le pilotage et leur réponse en vol. Vous apprendrez à gérer les gazs, l’inclinaison des volets ou encore le train d’atterrissage tout en gardant un gameplay arcade accessible à tous. Au décollage déjà, quelques manipulations simples à enchaîner permettent de démarrer votre avion et de mettre les gazs. Loin d’un réalisme de Flight Simulator, ces petites manips vous immergent quand même dans votre cockpit malgré un fonctionnement pas toujours efficace pour basculer les interrupteurs. Une fois dans les airs, vous avez ensuite le choix de piloter soit en prenant le manche virtuel en main, soit en utilisant les sticks analogiques de vos contrôleurs, ce qui fonctionne parfaitement bien. L’immersion est évidemment plus importante avec le manche mais vous serez forcément bien moins précis à moins de réussir à poser votre coude quelque part. La version PCVR devrait quant à elle compatible avec les joysticks HOTAS. 

Du côté des missions proposées, les développeurs ont repris la plupart des mini-jeux du premier épisode mais en ont également ajouté plusieurs. Au menu, des opérations de précision avec des cœurs de cible à viser ou des endroits précis d’atterrissage, des parcours d’anneaux à traverser, des ballons à exploser grâce à un pistolet. Nouveauté par rapport au premier opus, il vous sera aussi proposé de combattre des drones, avions ou tanks ennemis dans un temps imparti ou avec des munitions limitées. Une variété très plaisante qui permet de ne pas s’ennuyer. Chaque mission vous récompensera d’une médaille d’or, d’argent ou de bronze et d’une prime allant avec. Le bronze est toujours assez simple à obtenir, l’argent un peu moins tandis que l’or demande souvent de réaliser une mission quasiment parfaite. Depuis la sortie du jeu la semaine dernière, les développeurs ont déjà ajusté les récompenses pour ne pas frustrer les joueurs. Pour valider certaines missions, vous serez parfois obligé d’aller jusqu’à reposer votre appareil sur la piste, ce qui est parfois frustrant puisque même si vous avez obtenu la médaille d’or, un petit d’oubli de votre train d’atterrissage et vous n’aurez plus qu’à recommencer la mission du début d’un simple clic sur votre tablette. A la sortie du jeu, il fallait repasser à chaque fois par le bureau mais un correctif a déjà été fait.

Pour aller d’une île à une autre, vous devrez faire le vol vous-même avec l’un des avions. Sympathique la première fois, cela devient finalement une perte de temps lorsque vous souhaitez revenir sur l’île précédente parce que vous venez de débloquer un nouvel appareil et donc faire les missions associées à celui-ci. Le vol dure plusieurs minutes et ne présente pas de réel intérêt. Un point qui est loin d’être un gros handicap et qui pourra certainement aussi être amélioré via une mise à jour.

Comptez une quinzaine d’heures pour débloquer l’ensemble des avions et des îles mais bien plus pour réussir à valider le 100%, entre 40 et 60h selon les devs. Cela nécessite de finir toutes les missions avec la médaille d’or. Le jeu devrait continuer à se développer avec un mode multijoueur de combats aériens entre joueurs. On espère également d’autres appareils. 

Verdict : 9/10

Ultrawings 2 se fait directement une place dans la liste des jeux que nous conseillons sur Quest 2. Un contenu très conséquent et varié avec plusieurs dizaines d’heures de jeu, un gameplay fun et une facilité de prise en main à la fois arcade et immersive sont les principaux atouts de ce jeu qui n’a en comparaison, quasiment pas de défaut à nos yeux. Foncez !

NOTATION
TEST Ultrawings 2
9
PrécédentTransformers VR annonce sa date de sortie sur PlayStation VR et PC VR
SuivantFrench Touch VR Bundle : Un pack de 4 jeux VR français sur Steam

Laisser un commentaire