Disponible depuis quelques jours sur PC VR et PlayStation VR (avec une version boîte), Wanderer figurait dans notre liste des jeux VR les plus attendus en 2022. Il faut dire que la promesse était assez alléchante. Un jeu en réalité virtuelle bourré d’énigmes qui nous proposerait de voyager à travers le temps. Nous avons donc voyagé pour vous à travers les époques et c’est maintenant le moment de voir si le jeu est à la hauteur de l’attente que nous avions placé en lui.

Test réalisé sur la version PC VR

Vous démarrez donc l’aventure dans la peau d’Asher, un jeune homme vivant dans un Boston post-apocalyptique où les rues sont désertes et inondées et où l’humanité semble avoir quasiment disparue. En vous rendant dans l’appartement de votre grand père récemment décédé, vous ferez la découverte d’une montre qui peut tout changer. Nommé Samuel, cette montre parle et va surtout vous permettre de voyager à travers le temps pour sauver le monde tel qu’il est devenu. Mais évidemment, ce sera à vous de découvrir comment elle fonctionne et surtout, de trouver les différents objets permettant de voyager à travers les époques qui sont extrêmement bien cachés dans l’appartement de votre grand-père. Car effectivement, cet appartement de quatre pièces est le point central de tout le jeu et vous devrez immanquablement y revenir tout au long de l’aventure pour progresser dans votre quête.

Découvrez ci-dessous les 45 premières minutes du jeu

Une progression qui se fait à base de résolutions d’énigmes et de ce côté là, nous sommes servis ! Wanderer propose une variété énorme de puzzles, pour le plus grand bonheur des amateurs du genre. Et les développeurs n’y ont pas été de main morte puisque certains vous arracheront les cheveux plusieurs dizaines de minutes et vous ferons parfois même abandonner avant d’avoir un éclair de génie une fois le jeu fermé. Sans spoiler, gardez en tête que le moindre petit objet que vous croiserez pourra vous être utile à un moment ou un autre. Samuel pourra vous donner des indications lorsque vous ne saurez plus quoi faire pour progresser mais malheureusement, le jeu est pour l’instant entièrement en anglais. Cela peut poser problème puisque certaines énigmes sont assez difficile si vous ne comprenez pas les indications données par votre compagnon. Les développeurs nous ont informé réfléchir à la question de la traduction qui serait un véritable plus pour convaincre le plus grand nombre.

Vous comprendrez également que pour résoudre un puzzle dans une époque, vous aurez souvent besoin d’un objet de l’appartement ou d’une autre époque. Heureusement, en plus de pouvoir voyager avec des objets dans vos mains, votre montre dispose d’un espace de stockage d’objets que vous pourrez agrandir au fur et à mesure de votre progression. Pour illustrer ces propos, il vous faudra par exemple récupérer une pince coupante sur la lune pour ouvrir une armoire de l’appartement afin de récupérer l’objet pour voyager vers un temple Maya. Outre la lune et ce temple, vous irez également à la rencontre de Nicola Tesla, sur la scène du festival de Woodstock ainsi qu’au cœur de la seconde guerre mondiale. Des lieux emblématiques et variés qui vous tiendrons en haleine !

Côté technique, Wanderer est visuellement impressionnant pour un jeu que l’on attendait pas forcément de ce point de vue là. Mention spéciale également à la bande-son qui vous immerge complétement dans l’aventure. Un peu à la manière d’Half Life: Alyx, vous pouvez interagir avec énormément d’objets qui n’ont pourtant pas d’intérêt dans la progression du jeu (craie et tableau, voiture télécommandée…). Nous avons en revanche été confrontés à quelques bugs nous obligeant à quitter le jeu et à relancer le chapitre précédent mais nul doute que les développeurs corrigeront ça via des mises à jour.

Concernant les options VR, Wanderer propose les options basiques de déplacement dont on a maintenant l’habitude mais il manque la possibilité de régler la taille de votre personnage. Concernant les interactions avec les objets, puisque c’est le cœur du jeu, on regrette aussi un peu un système un peu daté qui fonctionne comme si votre main était un aimant lorsque vous activez la gâchette, peu importe si votre main est éloignée de l’objet. Dans l’ensemble, le fonctionnement est correct mais l’immersion est évidemment moindre.

Verdict : 8/10

Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre avec ce Wanderer et il nous a vraiment bluffé par la qualité de ses graphismes, sa bande-son, des énigmes très variées et de haut vol ! Le fait de pouvoir passer d’une époque à une autre est vraiment prenant et vous pousse à continuer pour découvrir la suite. L’absence de traduction pour la sortie du jeu est vraiment dommageable par contre et on espère que cela sera vite réparé pour que le plus grand nombre puisse profiter de cet excellent jeu. Une prise en main des objets plus immersive aurait permis de se rapprocher de la note parfaite pour ce jeu à la durée de jeu d’une dizaine d’heures et affiché à 33,99€ sur Steam.

NOTATION
TEST Wanderer
8
PrécédentUne sortie dans quelques jours pour Virtual Virtual Reality 2 sur Quest 2 et PC VR
SuivantSony met en ligne le site officiel du PlayStation VR 2, annonce à venir ?

Laisser un commentaire