Accueil Dossiers On a testé le PlayStation VR et Battlezone sur PS4

On a testé le PlayStation VR et Battlezone sur PS4

0
PARTAGER

Nous sommes maintenant quelques semaines après la fin de la Paris Games Week où la réalité virtuelle avait une place de choix cette année et où le fameux PlayStation VR était jouable pour la première fois pour le grand public.

Les parisiens et provinciaux qui avaient fait le déplacement jusqu’à la Porte de Versailles étaient donc gâtés cette année puisque HTC y présentait également pour la première fois son casque de réalité virtuelle Vive, que nous avons pu tester.

Mais c’est bien le PlayStation VR, anciennement connu sous le nom de Project Morpheus, qui nous intéresse dans cet article. Sony avait mis les petits plats dans les grands pour son innovation puisqu’une vingtaine de  bornes étaient jouables sur l’immense stand que les visiteurs ne pouvaient ignorer. Pour éviter l’émeute, le constructeur avait d’ailleurs mis en place un système d’inscriptions et de rendez-vous pour permettre à ses membres PlayStation Plus de ne pas faire la queue pour essayer le PS VR. Plusieurs démos étaient ainsi jouables en position assise ou debout, avec contrôleurs PlayStation Move, volant ou Dualshock 4. Ceux qui n’avaient pas pu prendre leur rendez-vous devaient passer par une file d’attente exclusivement consacrée au jeu multijoueur RIGS : Mechanized Combat League.

Avant de passer à nos impressions au sujet du matériel et de notre démo, petit retour sur les caractéristiques techniques et informations importantes autour du PlayStation VR:

+ Ecran: OLED 5.7 pouces
+ Résolution: 1920 x RGB x 1080 pixels (960 x 1080 par oeil)
+ Rafraîchissement / Latence : Maximum 120 Hz / 8ms – Minimum 90Hz / 11ms selon le jeu
+ Framerate : stable jusque 120 fps
+ Angle de vue: 100°
+ Capteurs: Gyroscope, Accéléromètre, PlayStation Camera captant les 9 LEDs présentes sur le casque
+ Connectiques: HDMI + USB + Prise Jack pour casque audio
+ Audio: 3D
+ Poids: –

Sur le papier, le casque concocté par Sony pour la PlayStation 4 tient parfaitement la comparaison avec les casques pour PC Oculus Rift et HTC Vive.

PlayStation VR profil

Premières impressions, confort

En réalité virtuelle, le confort est l’un des points les plus important puisque nous sommes amenés à passer du temps avec un périphérique censé nous transporter dans un monde virtuel. Pour l’immersion, il est donc important de réussir à faire abstraction du casque.

test psvrSony a choisi un système d’ajustement complètement différents de ses « concurrents » puisque le PlayStation VR se porte un peu à la façon d’une casquette, sur le haut du crâne avec la partie comprenant l’écran qui se bascule pour être ajusté devant les yeux de l’utilisateur. Il s’agit là d’un très bon point puisque le confort est vraiment là: le visage ne touche pas le casque et les porteurs de lunettes peuvent conserver leur monture.

Cette sensation est bien aidée par le fait que le PS VR semble très léger par rapport au HTC Vive par exemple. Le poids étant en plus réparti sur tout le haut de votre tête et non uniquement vers l’avant.

Le jeu Battlezone

Le jeu Battlezone était l’un des titres jouables sur le stand de Sony et c’est avec celui-ci que nous avons pu tester le casque. Annoncé en juin dernier lors de l’E3, Battlezone reprend le concept du jeu du même nom sorti sur Atari et bornes d’arcades dans les années 80.

Les graphismes de cette nouvelle version sont d’ailleurs largement issus de l’époque. Vous sommes donc plongés dans le cockpit d’un tank avec une Dualshock 4 entre les mains. Tout le jeu se contrôle d’ailleurs avec la manette alors que le casque ne sert qu’à orienter votre vue.

Rien de bien exceptionnel pour le jeu qui vous propose de détruire, sans réel challenge, les tanks ou OVNI ennemis que vous croisez sur une map fermée. Mitrailleuse ou obus sont à votre disposition et font un véritable carnage. Les contrôles répondent plutôt bien et les sensations avec le PlayStation VR font penser à un jeu d’auto tamponneuses. Tout est donc très arcade mais c’est peut être une volonté des développeurs simplement pour faire tester le casque sans trop compliquer le gameplay.