Accueil Dossiers PGW 2015 : On a testé le HTC Vive et on a...

PGW 2015 : On a testé le HTC Vive et on a adoré

2
PARTAGER

C’est un véritable événement que la présence du HTC Vive à la Paris Games Week cette année puisque c’est la première fois que le casque de réalité virtuelle est jouable pour le grand public en France.

Le stand que nous avions déjà pu apercevoir lors de la Gamescom en Allemagne il y a quelques mois a donc posé ses valises Porte de Versailles à Paris pour le plus grand salon du jeu vidéo français et il y restera jusqu’à ce dimanche.

Le rendez-vous était donc prit pour que nous puissions enfin mettre la main sur le casque de HTC, développé en collaboration avec Valve et principal concurrent de l’Oculus Rift. La date de sortie est programmée dès la fin 2015 dans certains pays. La version du casque proposée est la dernière connue en date même si elle devrait évoluer pour sa version commerciale. Il est en tout cas utile de revenir sur ses caractéristiques :

+ Affichage : 2 écrans OLED
+ Résolution : 1080 x 1200 par œil (2160×1200 au total)
+ Angle de vue : 110°
+ Capteurs : Gyroscope, Accéléromètre, 2 capteurs de position laser
+ Connectiques : HDMI – USB – Jack
+ Contrôleurs : une paire sans fil avec pavé circulaire tactile et gâchette

htc vive sol

Techniquement, on est très proche de ce que propose Oculus mis à part le système de capteurs de position infra-rouge qui se présente sous la forme de 2 stations positionnées à deux coins opposés de la pièce. Ces capteurs permettent de modéliser un espace de 4.5m sur 4.5m dans lequel le joueur pourra se déplacer et de retranscrire ces mouvements dans l’expérience ou le jeu. Afin d’éviter que l’on se prenne les 4 parois de la pièce, un système de murs virtuels vous indique les limites de vos déplacements dans le jeu en prenant une marge d’une vingtaine de centimètres par rapport au mur physique.

Nous sommes donc accueillis dans l’une des petites pièces totalement feutrée spécialement aménagée pour tester le Vive. Pas de surprise pour s’équiper du casque qui s’enfile facilement et s’ajuste avec un système de sangles élastiques. Il semble légèrement plus lourd que l’Oculus mais nous n’avons absolument pas été gênés pendant les 30 minutes de l’essai. Seul l’ensemble de câbles reliés au PC par une gaîne unique et nécessaire au bon fonctionnement du casque s’avère un peu gênant lors des déplacements du fait qu’il repart au sol.

Du coté des contrôleurs, le fait qu’ils soient sans fils est un véritable bon point par rapport à la première version de ceux-ci qui étaient filaires dans les kits de développement. Ils sont parfaitement légers et ergonomiques de sorte que la main de l’utilisateur soit fermée de moitié avec le pouce sur la surface ronde tactile et l’index sur la gâchette en dessous.

controleur-htc-vive

Le Vive devant les yeux, le casque audio sur les oreilles et les contrôleurs en main, nous voici transporté dans un monde parallèle totalement coupé de la Paris Games Week. Une pièce totalement blanche en guise de salle d’attente avant de pouvoir rejoindre les cinq expériences que nous avons pu essayer. L’hôtesse HTC présente dans la pièce avec nous disposait d’un micro permettant de nous souffler des instructions bien utiles à commencer
essai-htc-vive-pgw-2015par les possibilités. Il était par exemple possible de gonfler des ballons en restant appuyer sur l’une des gâchettes et de jouer avec en tapant dedans avec l’une ou l’autre des mains. Réactivité, bruit adéquat au moment de toucher le ballon, le ton est directement donné. C’est donc l’hôtesse qui lançait les diverses expériences mais nous avons pu apercevoir brièvement à un moment des menus Steam sous la forme d’une bibliothèque d’applications.

Le tracking des mains grâce aux contrôleurs fonctionne parfaitement mise à part le fait qu’il a fallu inversé à deux reprises les contrôleurs car la main gauche était contrôlée par la droite, bizarre. On imagine que ce détail sera réglé d’ici à la sortie du casque en repérant de quel côté est chaque pad par rapport à l’utilisateur. Rien à redire non plus pour le suivi des déplacements dans la pièce qui réagit au moindre petit pas. Nous n’avons pas testé de déplacement rapide qui aurait pu être intéressant mais il faut dire que l’espace ne s’y prête pas vraiment.

Voici la description de nos 5 « jeux » mettant chacun en lumière des point spécifiques des possibilités offertes par le HTC Vive :

Preview TheBlu : Encounter Preview Job Simulator Preview Tilt Brush

Previews de John Wick et Arizona Sunshine à venir.

Le jeu Elite : Dangerous, récemment annoncé compatible avec le HTC Vive était également jouable, sans rendez-vous, mais nous n’avons pu mettre la main dessus.

IMG_4870

Comme le titre de l’article l’indique, nous avons donc été plutôt bluffés par ce que l’on a pu voir et nous partagerons nos autres previews dans les jours à venir. Les principaux intérêts du Vive par rapport à la concurrence sont évidemment la collaboration avec Valve qui ouvre de très bonnes perspectives sur le nombre de futurs jeux disponibles via Steam ainsi que ses capteurs de déplacement. Sur ce second point par contre, on attend de voir la façon dont les capteurs réagiront dans des pièces qui ne sont pas parfaitement carrées et qui surtout, disposent de mobilier…

  • is4k

    j’ai aussi testé ce HTC et franchement c’est ma plus grosse sensation de gamer depuis longtemps, j’ai moins apprécié le Playstation VR.

    Un truc que je me demande c’est pour ceux comme moi a

  • JEJE

    moi je suis hypermétrope et j’espère que je n’aurais pas de problème…